Puisque nous entrons dans la période des Prix Littéraires, je me suis dit : "pourquoi pas aussi un prix du blog des Éditions Léo Scheer?" Je me suis réuni avec mes pseudos et nous avons décidé de créer le Prix A.L.U. du nom qu'a trouvé Élodie Issartel dans le N°32 de la R.L.

A.L.U., ça veut dire : "A Lire d'Urgence"; c'est aussi un peu hallucinant, et nous allons demander à Thomas LÉLU de créer l'oeuvre qui sera remise au lauréat (qui pourrait être en aluminium).

Pour sa première année, 2007, le Prix A.L.U. est attribué à:

Thomas CLERC.

pour :

Paris. Musée du XXIe siècle. Le dixième arrondissement.

à L'arbalète gallimard (Thomas Simonnet)

Comme le dit Élodie Issartel p335 de la RL N°32 : "Un des textes les plus exaltants de cette rentrée littéraire."

J'en parlais avec un des membres du jury qui a glissé le nom de Joyce dans sa phrase...

Je suis retourné rue des Petites Écuries, (J'habitais au 28), p194 et p195, c'est encore mieux : comme le dit Élodie, c'est réussi, "Non seulement parceque l'entreprise est sociologique (sans rien prouver), ludique et polémique, mais surtout parceque la muséification de la capitale décryptée par Thomas Clerc agit comme un collyre sur notre oeil émoussé."

Je cherche un endroit "alu" dans Paris pour la remise du prix.

P.S. Dans le N°26 de La Revue Littéraire de mai 2006 : "78 spots sur Guillaume Dustan." par Thomas Clerc. Il y a aussi "Maurice Sachs le désoeuvré" chez Alia en 2005 et on oublie l'article dans Libé en mai 2000 sur Renaud Camus.