Accueil
Actualité
Catalogue
A paraître
Blog des ELS La Revue Littéraire
TV6



mercredi 25 mai 2016

2376. VOTEZ NONZA

Le matin, lorsque dans la baie de Saint Florent, aussi lisse qu'un lac, je nage en regardant Nonza, perché sur les hauteurs du Cap Corse, juste en face, surplombant la mer devenue bleu nuit depuis qu'une poussière d'étoiles s'est déposée sur les fonds marins. Rien n'est plus mystérieux que le village de Nonza et il faut voter pour lui comme je viens de le faire ici afin qu'il devienne "le village préféré des français" sur France 2.

http://www.corsematin.com/article/article/nonza-veut-devenir.2007314.html

VOTEZ LÀ POUR NONZA :

mardi 24 mai 2016

2375. Place Colette de Nathalie Rheims, "le prix" par Thomas DURAND dans GALA

Natha­lie Rheims: retour au pays des fantômes

UN FUTUR BEST-SELLER POUR LA ROMAN­CIÈRE

Récem­ment primée à Saint-Tropez, l'écri­vaine peau­fine la paru­tion d'un bel ouvrage convoquant l'histoire, loin­taine et beau­coup plus proche, roman­tique et tris­te­ment plus brûlante, de Paris…

La vie de château, même promise en baie de Pampe­lonne, et la becquée donnée à la petite cuillère en argent, pitance des égos affa­més, ce n’est pas trop son truc, d’or­di­naire.

Durant son enfance, l’écri­vaine Natha­lie Rheims – fille de l’aca­dé­mi­cien Maurice Rheims et de Lili Krah­mer, membre de la famille Roth­schild – n’en a que trop soupé de ces monda­ni­tés au cours desquelles vieux barons, petits marquis et intri­gantes baisent, tuent et refont le monde. Dans son dernier livre, Place Colette (Ed Léo Scheer), sorti en août dernier, elle dessape même, avec l’ef­fron­te­rie et le talent des petites filles timides qu’on n’a pas vues gran­dir, les vani­teux du genre.

Ironie du sort, l’opus – récit non pas d’une initia­tion mais d’une perver­sion (celle d’un membre de la Comé­die-Française croqué tout cru par une sauva­geonne de treize ans) – vient d’être distin­gué par la sixième édition du Prix Messar­dière. Conci­lia­bules, cris et chucho­te­ments sous les tourelles du Château de la Messar­dière, ce weekend. La compé­ti­tion - entre jurés, surtout – fut âpre. Mais Place Colette, histoire d’un « détour­ne­ment de majeur » déjà plébis­ci­tée par 30.000 lecteurs, en ressort « Roman de l’été »… Près d’un an après sa paru­tion. Twist du temps à Saint-Tropez. Lais­sons passer quelques anges…

Pour Natha­lie Rheims, de l’encre a coulé sur les pages. Alors qu’elle s’ap­prête à prendre le maquis en Corse, comme chaque été, la roman­cière et grande amie de Mylène Farmer peau­fine la sortie de son prochain ouvrage.

Spécia­liste de la résur­rec­tion des êtres et des lieux qui ont fait son histoire, mais aussi l’His­toire tout court, comme elle l’a prouvé avec son beau-livre Le Père-Lachaise, jardin des ombres, en 2014, la blonde enté­né­brée publiera La Mémoire des Squares, sur la trace des fantômes de Paris, chez Michel Lafon, le 13 octobre prochain.

Accom­pa­gnée de photo­gra­phies de Nico­las Reit­zaum, cette incur­sion litté­raire à travers les grilles des plus célèbres jardins publics pari­siens promet un voyage au cœur du temps et de l’émo­tion.

C’est la démons­tra­tion, à la fois docu­men­tée et roman­cée, de Natha­lie Rheims : les squares de la capi­tale avaient pour voca­tion de préser­ver les familles, les amou­reux et les prome­neurs soli­taires de la fureur de Paris. Jusqu’à un funeste soir, désor­mais histo­rique, pour l’hu­ma­ni­té…

Âmes sensibles, rendez-vous en octobre !

Thomas Durand, le mardi 24 mai 2016

2374. Coup de Grâce de Chiara MERLO de Emmanuelle FAVIER pour MEDIAPART

Chiara Merlo, grâce à la lumière.

Chiara Merlo publie « Coup de grâce », le premier recueil de la toute nouvelle collection poésie de chez Léo Scheer, « 666 ». Une incursion dans la lumière. (Signature le samedi 28 mai à la librairie du Cinéma du Panthéon, Paris Ve.)

Lire la suite

2372. Richard MILLET invité de TVLIBERTÉS

Sur TVLIBERTÉS, dans Bistro-Libertés

2371. Prix Messardière du Roman de l'été à Nathalie Rheims par Anthony Palou pour LE FIGARO

À propos de la remise du prix dont le jury fut présidé par Jean-Marie ROUART.

2370. Fabrice Gaignault : Place Colette de Nathalie Rheims, prix Messardière du ROMAN de L'ÉTÉ est-il scandaleux? Entretien pour MARIE-CLAIRE

NATHALIE RHEIMS, LA SCANDALEUSE ENFIN RÉCOMPENSÉE

Après la remise du prix, Fabrice Gaignault s'entretient avec Nathalie Rheims à propos de son dernier roman : Place Colette.

Elle a pleuré. Nathalie Rheims était très émue de recevoir aujourd’hui le Prix Messardière du Roman de l’été pour Place Colette , publié chez Léo Scheer. Un roman « scandaleux » pour certains membres du jury, troublés par cette histoire très autobiographique d’une toute jeune fille tombant amoureuse d’un homme de trente ans son aîné…Lolita revival, avec style et panache. Explications tout près de Saint-Tropez, au somptueux Château-hôtel de La Messardière, où était remis le prix.

Marie Claire. En recevant le prix, vous avez versé votre petite larme. Pourquoi avez-vous été émue à ce point ?

Parce que j’ai écrit dix-sept livres et que je n’avais jamais reçu de prix, sans doute parce que je paie aussi le fait d’être publiée chez un tout petit éditeur qui n’a pas le poids de s’imposer au milieu des mastodontes de l’édition. Ce prix représente énormément pour moi car le jury compte des gens de lettres de grande qualité comme Didier Van Cauwelaert, Gonzague Saint-Bris ou Jean-Marie Rouart. Leurs regards portés sur mon livre m’ont énormément touchée.

Votre sujet peut paraître scabreux dans une époque de retour à une certaine pudeur morale. Avez-vous craint la réaction de certains membres du jury ?

Oui, bien sûr. Mais j’avais pris consciences des risques et des enjeux dès l’écriture de « Place Colette ». Au final, il a été bien accueilli et dans l’ensemble, son propos bien compris. La scène de sexe arrive très tard dans le roman, et ça n’est pas le plus important. Je portais cette histoire personnelle en moi depuis si longtemps qu’il était temps qu’elle sorte.

Quels genres de réactions de lectrices avez-vous ?

J’en ai eu beaucoup, l’écrasante majorité comprend cette histoire et n’y voit rien de scandaleux. Après toute « Le blé en herbe » de Colette traitait déjà du même sujet. Ne parlons pas de « Lolita ». Il y a juste un site qui a affirmé que mon livre était une immonde apologie de la pédophilie, ce qui m’a à la fois consternée et bien fait rire. Mon livre relate avant tout de la difficulté pour un homme de résister aux avances d’une femme, fut-elle très très jeune. Ce serait intéressant de savoir comment Nobokov serait reçu aujourd’hui. Le paradoxe est que nous vivons dans une société de plus en plus libre où les adolescents passent leurs samedis soirs à regarder des pornos mais que cette permissivité s’accompagne du retour d’une morale complètement dépassée à d’autres niveaux.

Après tout, personne ne nous oblige à ouvrir un livre…

Oui, et c’est un des pouvoirs de la lecture que de laisser le lecteur fabriquer ses propres images. Contrairement aux flux d’images que l’on nous impose en permanence. C’est la grandeur et la fragilité de tout roman.

Par Fabrice Gaignault, le dimanche 21 mai 2016

dimanche 22 mai 2016

2369. Baptiste LIGER dans L'EXPRESS à propos du ROMAN de L'ÉTÉ pour Place Colette.

Le sulfureux Place Colette est couronné par cette distinction, organisée pour la sixième fois par le célèbre palace tropézien.

Au fond, qu'est-ce qu'un "ROMAN DE L'ÉTÉ" ?

lundi 25 avril 2016

2367. m@n. Mettre en ligne ses m@nuscits redevient gratuit

m@n redevient gratuit

La plateforme des m@nuscrits est désormais gratuite.

Vous pouvez y accéder sans payer d'abonnement ou de droit d'entrée, ce qui vous ouvre ces possibilités :

I) Mettre en ligne votre m@nuscrit, permettant aux autres membres de m@n de le lire, de le commenter, d’en discuter avec vous. Vous restez propriétaire de l’intégralité des droits de votre texte et vous avez la possibilité de le retirer du site à tout moment, en particulier si il a été choisi par un éditeur.

II) Dialoguer avec les autres membres de m@n à travers 4 outils de communication :

1) L’espace ouvert aux commentaires des autres participants de m@n sur votre m@nuscrit

2) Un blog personnel qui vous permet de poster des billets, des extraits de vos textes ou tout autre texte que vous jugez utile.

3) Le blog général (Blog-m@n) permet à la communauté de débattre de tous sujets.

4) Les notes de lecture consacrées aux textes des autres membres de m@n faisant de cette plateforme un véritable Comité de Lecture permettant aux auteurs de m@nuscrits d’être lus par des centaines de lecteurs actifs ainsi que par des éditeurs.

vendredi 8 avril 2016

2366. À propos de Richard Millet. Les passe-temps d'Éric Neuhoff, Figaro Magazine du 1er avril 2016

mardi 15 mars 2016

2365. TV6 Brève histoire d'un chaine éphémère par Thierry Savatier

Thierry Savatier sur son blog : Les mauvaises fréquentations

TV6 : brève histoire d’une chaîne éphémère

Pour le lecteur d’aujourd’hui, Léo Scheer occupe une place particulière dans le monde de l’édition, par son indépendance et la rigueur de ses choix. C’est oublier que, dans une précédente vie, il porta deux chaînes de télévision sur les fonds baptismaux cathodiques, Canal + et TV6. Si la première nous est familière la seconde, créée il y a exactement 30 ans, mais qui n’émit que douze mois, reste ignorée de la jeune génération. Comme pour le Minitel, seule la mémoire collective des quadragénaires et de leurs aînés en garde encore de vagues souvenirs.

Lire la suite

2364. TV6 Rencontre avec Léo Scheer par Elise Richard

Sur le blog d'Elise Richard : The revolution will not be televised.

1984, il est de l'équipe qui monte Canal+ avec le groupe Havas. Fort de cette "expérience complète dans l'architecture de chaînes, aussi bien d'un point de vue juridique, technique, économique, que culturel", Léo Scheer maitrise tous les aspects de ce qui devient alors pour lui un métier. Le métier de créateur de chaîne. C'est ainsi avec l'objectif de démarrer une nouvelle aventure télévisuelle, TV6, qu'il rejoint Publicis quelques temps plus tard via le poste de Directeur du développement.

Retour 30 ans en arrière, en 1986, alors que j'avais à peine 2 ans et que le PAF se limitait à 4 chaines. À l'aube de la première cohabitation politique de la 5ème république entre Mitterrand et Chirac, retour sur une période où le dynamisme créatif "ne s'est plus jamais retrouvé à un tel niveau en France". Rencontre avec Léo Scheer à l'occasion de la sortie de son livre témoignage TV6, la plus jeune des télés pour parler de la TV d'alors, mais aussi de sa vision de la TV d'aujourd'hui.

Une histoire courte entre pouvoirs politiques et médiatiques

Lire la suite

jeudi 10 mars 2016

2363. "Les Tribulations d'Arthur Show" de Thomas Lélu, par Baptiste Liger, dans L'EXPRESS STYLE

Lorsque son coeur craque pour la belle Helena, l'insupportable artiste plasticien Arthur Show perd toute inspiration. Comment pourra-t-il rebondir?

Si la satire part quelque peu en vrille, Thomas Lélu a le sens de la formule qui fait mouche. L'ensemble se révèle hilarant.

Baptiste Liger, dans L'Express Style du 2 mars 2016.

2362. "Les Tribulations d'Arthur Show" de Thomas Lélu, par Hélèna Villovitch, dans ELLE

Il est Lélu!

Ce plasticien de formation est-il son propre modèle pour le personnage d'Arthur Show? Non, et c'est heureux! Provocateur priapisme et néanmoins adorable, cet artiste "contemporain", ainsi que se désigne lui-même le narrateur, papillonne au gré de ses caprices dans une superficialité qui n'a d'autre limite que l'absurdité de ses riches collectionneurs. Cependant, et c'est là où l'écrivain dépasse de loin son héros, on est séduit, dès les premières lignes, par la fraîcheur et l'inventivité de la langue.

Depuis ses premiers Manuel de la photo ratée et Je m'appelle Jeanne Mass, Thomas Lélu ne cesse de se réinventer, comme si le fait d'écrire un livre était une expérience inédite où il se surprenait lui-même. Et s'il connaît pas coeur son Jeff Koons et son Paul McCarthy, s'il les égratigne au passage pour nous faire rire, cela ne le limite aucunement dans ses trouvailles poétiques dignes du Boris Vian de la chanson "J'suis snob". Le prétexte des Tribulations d'Arthur Show est une histoire d'amour, forcément. Burlesque et irrespectueuse, mais arty en diable.

Hélèna Villovitch, Elle du 4 mars 2016.

mardi 8 mars 2016

2361. "TV6, La plus jeune des télés" de Léo Scheer dans le Social Club, de Frédéric Taddéï, sur EUROPE 1

Écouter le podcast :

lundi 7 mars 2016

2360. "TV6, La plus jeune des télés" de Léo Scheer dans L'Instant M, de Sonia Devillers, sur FRANCE INTER

Mitterrand, la télé privé et la conquête des jeunes.

Archives Syndication
mai 2016 (150)
avril 2016 (117)
mars 2016 (202)
février 2016 (183)
janvier 2016 (251)
décembre 2015 (177)
novembre 2015 (199)
octobre 2015 (199)
septembre 2015 (235)
août 2015 (210)
juillet 2015 (170)
juin 2015 (185)
mai 2015 (150)
avril 2015 (117)
mars 2015 (202)
février 2015 (183)
janvier 2015 (251)
décembre 2014 (177)
novembre 2014 (199)
octobre 2014 (199)
septembre 2014 (235)
août 2014 (210)
juillet 2014 (170)
juin 2014 (185)
mai 2014 (150)
avril 2014 (117)
mars 2014 (202)
février 2014 (183)
janvier 2014 (251)
décembre 2013 (177)
novembre 2013 (199)
octobre 2013 (199)
septembre 2013 (235)
août 2013 (210)
juillet 2013 (170)
juin 2013 (185)
mai 2013 (150)
avril 2013 (117)
mars 2013 (202)
février 2013 (183)
janvier 2013 (251)
décembre 2012 (177)
novembre 2012 (199)
octobre 2012 (199)
septembre 2012 (235)
août 2012 (210)
juillet 2012 (170)
juin 2012 (185)
mai 2012 (150)
avril 2012 (117)
mars 2012 (202)
février 2012 (183)
janvier 2012 (251)
décembre 2011 (177)
novembre 2011 (199)
octobre 2011 (199)
septembre 2011 (235)
août 2011 (210)
juillet 2011 (170)
juin 2011 (185)
mai 2011 (150)
avril 2011 (117)
mars 2011 (202)
février 2011 (183)
janvier 2011 (251)
décembre 2010 (177)
novembre 2010 (199)
octobre 2010 (199)
septembre 2010 (235)
août 2010 (210)
juillet 2010 (170)
juin 2010 (185)
mai 2010 (150)
avril 2010 (117)
mars 2010 (202)
février 2010 (183)
janvier 2010 (251)
décembre 2009 (177)
novembre 2009 (199)
octobre 2009 (199)
septembre 2009 (235)
août 2009 (210)
juillet 2009 (170)
juin 2009 (185)
mai 2009 (150)
avril 2009 (117)
mars 2009 (202)
février 2009 (183)
janvier 2009 (251)
décembre 2008 (177)
novembre 2008 (199)
octobre 2008 (199)
septembre 2008 (235)
août 2008 (210)
juillet 2008 (170)
juin 2008 (185)
mai 2008 (150)
avril 2008 (117)
mars 2008 (202)
février 2008 (183)
janvier 2008 (251)
décembre 2007 (177)
novembre 2007 (199)
octobre 2007 (199)
septembre 2007 (235)
août 2007 (210)
juillet 2007 (170)
juin 2007 (185)
fil rss
fil rss commentaires



Copyright
Top